Quand on veut, on peut – Vidéo inspirante – Entraînement de mon père, 68 ans

Ecrit par Jonathan Placide

2 Avr, 2020

Pour moi, la personne qui m’inspire le plus, c’est mon père qui, à 68 ans, continue son entraînement sportif quotidien et continue, depuis toujours à prendre soin de lui et de ses proches.

Pour moi, la personne qui m’inspire le plus, c’est mon père qui, à 68 ans, continue son entraînement sportif quotidien et continue, depuis toujours à prendre soin de lui et de ses proches.
Contrairement à beaucoup, il n’a jamais dit qu’il n’avait pas de temps pour faire du sport. Il n’a jamais dit non plus que le seul moyen de faire du sport était d’aller à la salle. Non, il a toujours fait son entraînement chez lui, dans son coin, sans rien demander à personne. Une heure minimum chaque matin, et ce, depuis au moins 36 ans (c’est mon âge, donc je ne peux pas vérifier pour avant). Et pourtant, mon père était chef de cuisine, puis gestionnaire de ressources humaines. Cela ne l’empêchait pas de faire son sport tous les jours avant le travail, même si cela signifiait se lever à 5 heures du matin ou plus tôt.
Il n’a jamais bu une goutte d’alcool, simplement parce que c’est mauvais pour la santé. On lui disait “Mais allez, un petit verre, ça ne peut pas te faire du mal”, mais il a toujours refusé. Pas par motif religieux, mais simplement par choix.
Il n’a jamais fumé pour les mêmes raisons.
Il y a 15 ans, à cause d’une douleur au genou, le médecin lui a dit d’arrêter le sport, et surtout le tennis (mon père fait 10 heures de tennis par semaine) sinon son genou allait lâcher dans peu de temps. Mon père a décidé de ne pas l’écouter, nous sommes donc 15 ans plus tard et le genou n’a, bien sûr, jamais lâché.
Il a toujours dit que le meilleur entraînement sportif est celui où tu apprends à écouter ton propre corps, et c’est tout.
La meilleure manière de manger est également celle où tu écoutes ton corps. Si celui-ci répond le lendemain ou dans les heures qui suivent par des maux de ventre, par de l’insomnie ou autre, c’est que tu as fait les mauvais choix d’alimentations.
Lorsqu’il va chez le médecin, celui-ci ne comprend pas comment il est possible d’être dans un tel état de santé à son âge.
Mon père refuse également les médicaments, et se soigne uniquement avec des plantes, du miel et des fruits.
J’ai vu beaucoup de gens chercher à contredire son style de vie, mais il n’en a jamais rien eu à faire de ce que les autres pensaient de lui.
Aujourd’hui, à 68 ans, quand je vois que ces gens plus jeunes que lui, paraissent pour la plupart plus vieux et en moins bonne santé, je sais qu’il était le seul à avoir raison.
Bien sûr, l’idée n’est pas de donner des leçons à qui que ce soit. Chacun mène sa vie comme il le souhaite. Et il imagine de nombreux contre-exemples que l’on peut lui rétorquer. Cette vidéo est juste là pour montrer que “quand on veut, on peut” dans la plupart des cas. Et que ce que certains jugent impossible est très souvent possible. N’écoutez pas les autres, apprenez à écouter votre corps.

“Hygiène de vie, rigueur morale, stabilité affective.”
Beaucoup de sportifs disent cela. J’en connais un qui l’a suivi à la lettre, et ça lui a plutôt bien réussi.

Vous pourriez également aimer…